Sujet : Radiateur en fonte qui chauffe pas entièrement

Salut tout le monde,

J'aimerais avoir votre avis sur un soucis que je rencontre sur une installation de chauffage central (fioul), composée de plus de 30 radiateurs (90% sont des panneaux acova, doubles et simple, et 10% sont des gros radiateurs en fonte). L'installation est en grande partie en cuivre et quelques endroits sont en acier noir.

Cette saison, un des radiateurs dans une chambre ne chauffe plus qu'en partie haute (il n'y avait pas ce soucis la saison dernière). Ce radiateur est en fonte, il est muni d'un corps de robinet simple (cassé en position ouverte depuis des années), pas de té de réglage (ça part direct en dans le réseau qui est en TAN à cet endroit), et pas de purgeur d'air.
L'installation est purgée de bas en haut, robinets et vannes de réglages ouvertes, chaudière éteinte.

J'ai mis en place un purgeur d'air automatique en haut de l'installation (combles) sur le retour (qui était inexistant), et j'ai remplacé l'ancien purgeur d'air sur le départ.

Cause probable du problème :
Cet été, j'ai nettoyé presque l'intégralité des radiateurs Acova (démontage et nettoyage à l'eau claire à haute pression plusieurs minutes pour chaque radiateurs, dans les 4 trous), car j'en avais qui ne chauffaient pas sur toute la surface. Le nettoyage a permis de régler en partie ce problème.

Je me demandais si je n'avais pas un problème de boue dans mon radiateur qui ne chauffe pas, car je ne vois pas ce que cela pourrait être d'autre.

Qu'en pensez vous ?
Si c'est le cas, comment procéder ? une pompe à épreuve avec du produit de désembouage classique peut suffire ? Il y a-t-il des techniques pour connaître à la louche la quantité d'eau dans mon installation pour le dosage du produit ?

Merci d'avance pour vos idées

2 Dernière modification par Emile (13-02-2015 01:44:38)

Re : Radiateur en fonte qui chauffe pas entièrement

Bonsoir !

30 radiateurs, belle installation !

Vous semblez bien connaître votre installation.

Ce qui suit est un peu long, mais éclairera peut être votre lanterne en espérant ne pas vous faire de grandes tirades que vous connaissez déjà par cœur.

S'il était froid en haut, il pourrait s'agir d'une bulle d'air à chasser par une purge sur le retour chauffage.
Si l'eau ne passait plus du tout, ça contrarierait la chauffe des radiateurs suivants.
Un autre phénomène physico-chimique pourrait être l'accumulation de matière métallique à l'arrivée du radiateur par électrolyse, à l'endroit où différents matériaux entrent en contact. De forme diverses, paillettes ou échardes, la matière prise au métal ailleurs sur le circuit iraient jusqu'à fortement obstruer le passage de l'eau et déséquilibrer sa circulation.
Mais encore une fois, selon l'emplacement du radiateur, si les suivants ne sont pas affectés, ce n'est pas forcément ça.


Les boues se déposent effectivement en bas par gravité et s'accumulent dans les passages étroits, coudes...

Le symptôme peut être lié aux boues, effectivement. Il peut aussi être le signe d'un problème d'équilibrage du réseau. Dans tous les cas l'eau n'échange pas assez de chaleur avec le corps du radiateur, soit parce qu'elle circule difficilement, ou bien trop vite, ou trop lentement. L'équilibrage dépend entre autre du positionnement en série du radiateur sur le réseau et de la vitesse du circulateur. Si le reste du réseau n'est pas concerné, vous pourriez envisager de remplacer le té de réglage du radiateur puis d'affiner les réglages d'équilibrage du flux sur les autres radiateurs en amont et en aval de celui qui pose problème, afin de limiter le phénomène.

Cela dépend encore d'où est situé le radiateur sur le circuit.


Il serait par ailleurs utile de pouvoir le démonter pour un entretien.

La seule façon de savoir avec exactitude le volume contenu dans un circuit est de le vider entièrement, relever la valeur du compteur d'eau, re remplir le circuit et relever à nouveau la valeur.
Difficile de répondre précisément sans connaître d'autres éléments (longueur circuit, diamètre tuyau, volume radiateur...).

Vous pouvez utiliser la formule suivante pour calculer à la louche le volume contenu dans votre réseau de chauffage.
Un circuit domestique contient généralement entre 150 et 300 litres.

Une estimation approximative est de compter 10 litres par Kw de puissance de la chaudière, soit environ 240 litres pour une chaudière de 24 Kw, 350 pour une de 35 Kw...

[Copié Collé internet]• Le volume des circuits domestiques peut être aussi évalué en comptant le nombre de radiateurs panneaux d’une habitation et en multipliant par dix.
• N’oubliez pas de compter les radiateurs panneaux doubles comme deux radiateurs.
• Il est également important de tenir compte des réservoirs de stockage car ils peuvent ajouter jusqu’à 100 litres à la capacité du système.

J'en pense que TAN+Cuivre+Fonte+Alu, ça fait une bonne source de corrosion interne à l'origine de particules minérales.
Donc attention à respecter impérativement la quantité et au temps d'exposition du circuit au désemboueur ! Des catastrophes se sont déjà produites.

Le produit désembouant a en fait une action dispersante et maintient en suspension les boues. Il est corrosif, produit de la mousse et de la chaleur.

Pour un désembouage efficace de l'ensemble du réseau et chaque radiateur, il vaut mieux une machine spécifique, machine type détartreuse (bref, un compresseur qui pousse l'eau), dotée d'un récipient qui récolte les boues.
Ca peut se louer ou se prêter, même s'il vaut mieux alors vérifier que le moteur tourne correctement.
L'avantage est que l'on peut injecter sous pression une bonne quantité d'eau et surtout, inverser le flux (faire tourner l'eau du retour vers le départ), pour induire des contre pression et décrasser intégralement le radiateur.

Je vous recommande de lire ceci à propos du désembouage :
Si le propos consiste manifestement à vendre du désembouage, il contient aussi des informations utiles.
http://www.drageau.fr/desembouage.php

Le dosage n'est pas à négliger, de même que l'ajout d'un neutralisant puis d'un inhibiteur de corrosion après utilisation de produit chimique dans le réseau de chauffage. Je dis ça parce que ces produits seront toujours moins cher qu'un réseau dont la dégradation se trouve accélérée par l'utilisation inappropriée de produit (encore pardon mais je suis resté traumatisé par l'expérience désastreuse d'un collègue...).

On peut aussi envisager la pose de filtre anti boues avant la chaudière, si ce n'est déjà fait. Leur action est limitée mais elle reste efficace et cela permet aussi d'évaluer la composition de l'eau de chauffage.

Dans votre cas, vous pourriez peut être simplement désembouer le radiateur incriminé, sans toucher au reste du réseau, avec l'avantage de ne pas induire de modification majeure sur ce dernier.

On commence généralement par isoler la chaudière et rincer sans produit et à l'eau claire les boucles du réseau de chauffage en fermant tous les émetteurs de chaleur à l'exception d'un seul, qui sera nettoyé, avant de passer au second etc. , en rejetant l'eau du circuit à l'extérieur de celui-ci. On fait de même avec la chaudière. On injecte ensuite dans la machine le désembouant que l'on fait circuler de la même manière, mais en circuit fermé sans relarguer le produit durant quelques temps avant de vidanger et reremplir l'installation à l'eau claire + éventuel produit.
Un vrai désembouage se termine normalement par des tests sur la qualité de l'eau et la proportion correcte d'inhibiteur dans le circuit.

Les produits X de chez Sentinel (je ne suis pas actionnaire...) sont parmi les plus utilisés. Le dosage et la méthode sont décrits au dos des bidons et sont également disponibles sur le site du fabricant. On est généralement sur du 1% du volume d'eau.

http://www.sentinelprotects.com/fr/prod … esembouant




Voici un exemple d'avis technique sur un produit :
http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS19-T/AT100105_V1.pdf

Le top, je trouve, est un désembouage hydrodynamique (pulsation alternant eau et air) professionnel avec machine Rottenberger (Ropuls) sans produit chimique. Ca n'empêche pas d'ajouter un adoucisseur ou inhibiteur de corrosion dans son circuit après remplissage.

L'ajout d'une vanne isolante ou le remplacement du té de réglage et de la tête de radiateur, si elles peuvent être trouvées dans le commerce, serait une idée judicieuse pour les éventuelles interventions futures.

Il convient d'être prudent avec les interventions sur les installations anciennes ou importantes.
A chaque fois que l'on remplit une installation, on réinjecte de l'oxygène, des minéraux et des oligo-éléments qui induisent des réactions chimiques de nature à enclencher la formation de boues bactériennes ou particules métalliques dans le circuit fermé.
L'intérêt d'un inhibiteur n'est donc pas nul.

http://www.quali-artisan.com/2011/11/de … tions.html

Heu...N'hésitez pas à poser des questions, d'autres réponses que les miennes vous seront sûrement aussi utiles.
Cordialement !

3 Dernière modification par worms91 (12-02-2015 22:02:21)

Re : Radiateur en fonte qui chauffe pas entièrement

Merci pour cette réponse détaillée !
L'installation en question est vraiment "complexe", la plupart des tubes sont encastrés et semblent prendre un chemin vraiment illogique dans la maison (en suivant l'ordre de chauffe des radiateurs lors de la mise en chauffe de l'installation), ça facilite pas la compréhension ! (il y a environ 550m2 de surface habitable).
J'ai essayé 3 vitesses différentes au niveau du circulateur départ, ça semble réagir pareil pour mon radiateur qui ne fonctionne pas, chauffe partielle (j'ai attendu plusieurs heures pour prendre en compte l'intertie à chaque réglage).
Comme précisé plus haut, ce radiateur ne possède pas de té/coude de réglage.
J'ai tenté de brider à un tour les tés de réglage que j'ai déjà remplacé sur les acova, ça a un peu amélioré la chauffe du radiateur en fonte mais c'est pas fou non plus.
Je n'en ai pas parlé mais j'ai un acova dans la salle de bain qui n'a jamais chauffé, le té est grand ouvert, et il n'y a pas la moindre chaleur au niveau du tuyau AVANT le corps de vanne thermostatique, donc il se peut qu'il y ai un soucis dans cette zone de mon circuit, la salle de bain étant collée à la chambre qui a le dysfonctionnement.

Pour le comptage du débit d'eau, merci pour l'astuce, j'aurais du y penser tellement c'est logique ! (j'ai hâte de devoir tout re-purger ^^ à 2m de hauteur)

Tu fais bien de me mettre en garde concernant le désembouage, car si j'ai un soucis sur cette maison ça risque d'être catastrophique (c'est une vieille maison)

Pour le filtre anti-boue, je pensais en mettre un cet été, après avoir réglé le problème.
Comme tu l'as dit, il faudrait avant tout que je tente un désembouage, loin d'être aisé certes, de ce radiateur (dans le cas où, comme d'habitude je demonte le radiateur).
Cette solution n'avait rien changé pour le radiateur qui ne chauffait pas dans la salle de bain, mais comme précisé dans ce post je n'ai même pas de chaleur arrivant aux tubes donc c'est un autre problème.
Après je n'ai jamais désemboué a l'eau claire en isolant les autres radiateurs du réseau, et en ne laissant ouvert que le radiateurs en fonte qui cause problème.

Dans un premier temps, sans ajout de désembouage, est-ce que faire circuler de l'eau (depuis la chaufferie) dans le retour et la faire s'évacuer au départ (toujours depuis la chaufferie) pourrait faire "bouger" les boues et permettre leur partielle évacuation (en isolant tous les autres radiateurs sauf celui en fonte)?

Le désemboueur de chez Rothenberger fait partie de ma liste des noël depuis quelques temps maintenant ^^
Je vais me renseigner au passage pour savoir si ça se loue, histoire de le tester en live

ps : merci pour ton lien sur le desembouage j'ai appris quelques trucs nouveaux wink

4

Re : Radiateur en fonte qui chauffe pas entièrement

Rebonjour,

merci pour ce retour instructif,


est-ce que faire circuler de l'eau (depuis la chaufferie) dans le retour et la faire s'évacuer au départ (toujours depuis la chaufferie) pourrait faire "bouger" les boues et permettre leur partielle évacuation (en isolant tous les autres radiateurs sauf celui en fonte)?

Il faut une pression importante pour espérer faire bouger les dépôts les plus anciens des coudes et autres endroits bien étroits et repliés, surtout sur 550m² et plusieurs étages depuis la chaufferie.

mais comme précisé dans ce post je n'ai même pas de chaleur arrivant aux tubes

C'est très pertinent de remarquer que le tuyau avant la tête n'est pas chaud non plus, c'est un truc qu'on utilise souvent ! Pourtant,  le symptôme peut aussi être très normal dans le cas d'une tête thermostatique bloquée ou une bulle d'air coincée en entrée ou sortie de radiateur, car comme l'eau est incompressible et que le circuit est fermé, si l'eau ne peut chasser la bulle et s'engouffrer, alors l'eau qui la suit ne peut pas non plus "avancer" et donc "chauffer" le tube. Si c'est le cas, c'est un mini bras mort, l'eau présente a déjà échangé sa chaleur avec le milieu il y a longtemps et a refroidi sans jamais repasser par la chaudière ni pouvoir retourner en arrière dans le tube vers la circulation <<générale>>...

Essaie de contrôler la tête thermostatique sur le radiateur de la salle de bain ; souvent source de problème car grippage avec le temps.
En dévissant la bague plastique qui maintient la poignée en position on découvre le pointeau/la tige qui contrôle le passage de l'eau et qui est souvent grippée. Une petit goutte d'huile et quelques appuis légers pour la manœuvrer d'avant en arrière et contrôler le coulissement permet parfois un résultat instantané sur un chauffage froid. (attention, éviter de sortir entièrement la tige, généralement longue de 3 / 5 centimètres, c'est inutile et ça casse tout...On veut simplement qu'elle soit sensible à la poussée de la tête de réglage que l'on positionne dessus ).
Il y a aussi parfois une bulle d'air qui remonte et reste coincée dans le coude à 90 ° de la tête, empêchant l'eau de passer.
Ca arrive aussi sur les tuyaux de pompes de relevages mal positionnés...

Faire circuler de l'eau à moins de 6 bars ne fera pas des miracles et nettoiera l'eau qui entraine elle-même des boues, oui...
Avant de penser se brancher à l'envers sur un circuit de chauffage il faut absolument isoler la chaudière du reste du circuit, car il y a dedans un circulateur...Certes les moteurs électriques peuvent tourner dans les deux sens mais les pales de turbine et le rotor n'aimeront pas du tout...

Je pense qu'à ce stade c'est un peu risqué ; j'entends par là que certaines personnes qui ont tenté de désembouer leur réseau au jet d'eau ont simplement réussi à boucher complètement leur circuit en un point un peu plus étroit et encore plus inaccessible... On prend moins de risque en suivant la méthode rinçage de l'eau de l’ensemble, isolation de chaque appareil dans un premier temps, puis tout ensemble.

Si le circuit date de plusieurs époque avec rénovation et extension, <<il se pourrait que>>  la portion radiateur de salle de bain soit en dérivation, en parallèle et non en série...Alors la tête de robinet bloquée transforme cette portion du réseau en bras mort que l'eau contourne puisqu'elle a moins de mal à passer ailleurs.
Simple hypothèse puisque c'est évidemment difficile à décréter comme ça avec certitude, depuis mon transat, au paradis des chauffagistes, sans connaitre l'installation.

Pour le radiateur en fonte qui ne chauffe pas, si le démonter n'oblige pas à tout vidanger, que les raccords ne fuient pas, un bon nettoyage lui fera sans doute du bien et il semble un bon sujet de tests pour les techniques de débouchage/nettoyage.
Vu la forme des ailettes c'est souvent sport de le nettoyer intégralement sans support technique qui en impose, type machine dédiée.

Merci des commentaires positifs et sympathiques, il est rassurant  de ne pas être le seul à rêver de machine rouge qui fait des miracles smile

Tenez-nous au courant !

5 Dernière modification par worms91 (13-02-2015 16:30:55)

Re : Radiateur en fonte qui chauffe pas entièrement

Pour la tête thermostatique salle de bain, j'ai déjà effectué la vérification de la tige, elle bouge sans soucis. Cela dit, le corps de vanne et le té de réglage de ce radiateurs n'ont pas été changés pour le moment, je vais les remplacer prochainement.

On prend moins de risque en suivant la méthode rinçage de l'eau de l’ensemble, isolation de chaque appareil dans un premier temps, puis tout ensemble.

Qu'on se comprenne bien :
Tu parles d'isoler le primaire, de me connecter au départ principal (secondaire) et d'évacuer l'eau clair par le retour principal (toujours au secondaire), tout en isolant tous les radiateurs, et en ne les ouvrant un par un pour les nettoyer séparément, puis ensuite re-nettoyage du secondaire avec tous les radiateurs ouverts ?

Si le circuit date de plusieurs époque avec rénovation et extension, <<il se pourrait que>>  la portion radiateur de salle de bain soit en dérivation, en parallèle et non en série...Alors la tête de robinet bloquée transforme cette portion du réseau en bras mort que l'eau contourne puisqu'elle a moins de mal à passer ailleurs.

Il y a eu une extension dans la maison il y a des dizaines d'années, pas à ce niveau là mais ce weekend j'ai peut-être un espoir de mettre la main sur des plans de la maison. En espérant avoir le réseau hydraulique dessus !

Pour le radiateur en fonte qui ne chauffe pas, si le démonter n'oblige pas à tout vidanger, que les raccords ne fuient pas, un bon nettoyage lui fera sans doute du bien et il semble un bon sujet de tests pour les techniques de débouchage/nettoyage.

Son démontage nécessite une vidange complète du réseau (là encore, je n'ai pas encore le congelateur de tube virax !). C'est plus son déplacement qui va être fastidieux (il me faut le lève radiateur virax ! xD), surtout si il ne se vidange pas entièrement ^^

Re : Radiateur en fonte qui chauffe pas entièrement

Bonjour.

j'avoue que je n’ai pas tout lu, mais vous maitrisez le sujet.

Pour le radiateur en fonte qui chauffe partiellement, voici une autre astuce qui peut vous aider.

Vu que sa ête est cassé, essayez de fermer le robinet en tournant l'axe a l'aide d'une pince, commencez a faire des va-et -vient si l'axe est bloqué.

Si vous arrivez a fermer le robinet, il faut procéder a une purge, mais comme le radiateur est dépourvu de purge, devisez la bague du robinet, utilisez un sac poubelle pour récupérer l'eau.

Le secret consiste a faire remonter l'eau par le retour, sinon votre astuce de fermer tous les robinets de radiateur et injecter de l'eau sous pression par le retours et la faire sortir par le départ, est aussi une bonne solution, en conséquence la pression (4 ou 6 bars), est certainement a éviter sur un tel circuit.

Allah nous donne la connaissance, il faut la partager.

Moi aussi:  Je Suis Charlie

7 Dernière modification par worms91 (13-02-2015 21:23:19)

Re : Radiateur en fonte qui chauffe pas entièrement

De par ma petite expérience, j'ai tendance à eviter de toucher à des corps de vannes dans un mauvais état, j'ai déjà eu des surprises désagréables (ooh la belle fuite que l'on ne peut plus stopper ! vite, la serpillère !)

http://img11.hostingpics.net/pics/696302Capturedcran20150213201011.png

Je vous laisse apprécier l'état... il y a des traces de vert-de-gris, ça me donne encore moins envie de jouer avec une pince (surtout quand tu as un fournisseur fermé le weekend !)

Faire remonter l'eau par le retour vers le raccord du départ... ça peut valoir de coup d'essayer, l'idée n'est pas mal.

Parcontre, je ne comprends pas ta dernière phrase, par rapport à la pression, c'est une bonne solution ou alors c'est à éviter ?
Je crois comprendre que tu parles de procéder à l'opération avec la pression de l'installation (1,5 bars) et d'éviter de faire la même chose avec la pression de l'eau de ville, c'est ça ?

8 Dernière modification par Emile (14-02-2015 17:38:54)

Re : Radiateur en fonte qui chauffe pas entièrement

Rebonsoir tous,

Houla, oui... Ne pas toucher, il est pris par la rouille et cassera. On peut déjà se mettre en quête de la pièce de rechange pour la tête de radiateur, mieux vaut ne pas la regarder avec trop d'insistance.

Honnêtement, je ne pense pas que le gain espéré face aux risques pris fasse pencher la balance en faveur de l'opération de rinçage du circuit au tuyau de jardin car, comme le dit El-Homari,  il faut une pression suffisante mais pas trop forte et donc être capable de la maîtriser.

Oui, pour te répondre, c'est la bonne démarche ; s'il n'y a pas de raccordement dédié à la maintenance déjà présents, il faut entrer par les A/D chaudière, sans l'inclure dans le désembouage. Sur fioul, ça commence à être du bon diamètre, donc prévoir des adaptateurs réducteurs pour raccorder ton tuyau et de la filasse pour revisser tes conduites à la chaudière.

Je botte un peu en touche, mais voici un lien (encore un...) présentant la méthodologie générale d'un désembouage, intéressant pour comprendre la logique et savoir ce qu'il ne faut surtout pas faire. http://renove-chaudiere.net/?p=16
J'ai oublié de préciser qu'il faut ouvrir les tés de retour radiateur entièrement pour que ça circule bien, ce qui veut dire qu'il faut soigneusement noter le nombre de tour effectués sur chacun de ces té de réglage retour afin de pouvoir les régler comme à l'origine par la suite,  sans avoir à refaire l'équilibrage du réseau. Ca n'a l'air de rien mais ça peut tout changer en terme de chauffage et c'est surtout très long compte tenu de l'inertie calori..Bref.

Un désembouage en solo signifie monter ouvrir les retours et fermer les radiateurs sauf un, descendre raccorder le machin, attendre, remonter fermer le radiateur en se demandant si ça ne fuit pas en bas pendant ce temps, rouvrir un radiateur, redescendre surveiller la pression, attendre, remonter...Pour chaque radiateur.

Blague à part, je me dois de mettre en garde même si tu sembles sérieux, motivé et capable, c'est à la fois simple en théorie et compliqué dans la pratique.

Le raccordement au circuit de chauffage peut déjà être sport, sans vanne d'isolement et sans expérience de la filasse. Le bon côté des choses est qu'en général des conduites de ce diamètre peuvent être manipulées sans crainte de les déformer.

C'est quoi comme chaudière ?

Allez pas nous mettre en panne la brave bête un week-end en plein hiver !

On est un certain nombre à attendre le lève radiateur Virax avec impatience... !


ps : ça ne serait pas un tuyau en  plomb sur la photo...?

Re : Radiateur en fonte qui chauffe pas entièrement

La machine utilisée dans ton lien ressemble beaucoup à celle que j'ai pu voir il y a deux ans chez une cliente. Sauf que la procédure d'utilisation n'était pas la même, bien plus baclée malheureusement.
La chaufferie est pas trop mal conçue dans l'ensemble, j'ai moyen d'isoler un peu partout et il y a des vannes sur différents circuits pour y connecter des tuyaux / vidanger une partie de l'installation.

J'ai oublié de préciser qu'il faut ouvrir les tés de retour radiateur entièrement pour que ça circule bien, ce qui veut dire qu'il faut soigneusement noter le nombre de tour effectués sur chacun de ces té de réglage retour afin de pouvoir les régler comme à l'origine par la suite,  sans avoir à refaire l'équilibrage du réseau.

Si seulement l'équilibrage avait été fait ! D'origine tout était grand ouvert...
L'installation serait à refaire au propre j'aurais mis un limiteur auto de pression différentiel couplé avec des corps de vanne à débit réglable, parce que bon régler une installation proprement avec juste des tés de réglages on passe son temps à repasser derrière.
(il y a aussi les vannes toute en un, mais bon vu le nombre de radiateurs que je possède ça risque de me couter un bras).
La filasse je me débrouille bien c'est mon dernier soucis ^^

Je n'ai plus la référence exacte de la chaudière, j'irais voir, en tout cas c'est une Viessman (je n'ai même plus la puissance en tête).

Je vais regarder la nature du tuyau de la photo, pour moi c'est du simple acier noir.