Sujet : Arrêt du circulateur à une certaine température

Bonjour à tous.

Ma chaudière est une Ferroli SGE qui a 12 ans, le circulateur également. Et c'est lui qui a un souci de fonctionnement. Lorsque la température indiquée dépasse les 60°, il s'arrête. Mais le problème c'est qu'il ne redémarre pas quand la température repasse en dessous de ces 60°. Pour ce faire, je dois fermer l'interrupteur général de la chaudière et le rallumer. Là, il redémarre.

Alors comme cette température précise m'intrigue, je me dis que peut-être le circulateur serait couplé à une sonde qui aurait pu se dérégler au fil des ans et je préfère me renseigner sur un forum avant d'appeler mon chauffagiste (l'entretien annuel ayant été fait en octobre alors que ce problème n'apparaissait pas encore).

Comme je ne sais pas lire un schéma électrique, je joins ceux de la documentation afin de savoir si le circulateur est réellement indépendant ou si il est bon à changer (sinon lorsqu'il tourne, il ne semble pas y avoir de problèmes, pas de bruits suspects, pas de vibrations, etc).

Merci.

Sujets pièces jointes

chaudiere.jpg, 290.89 kb, 732 x 1749
chaudiere.jpg 290.89 kb, 23 téléchargements depuis. 28-12-2019 

vous ne trouvez pas la réponse a votre question malgré la richesse de ces forums? Une recherche s'impose! Autrement demandez un devis! Simple gratuit et sans engagement.

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Bonjour,

Votre circulateur (marque?, modèle?) est susceptible de fonctionner de différentes façons :
-1- en permanence.
-2- en accompagnement d'un thermostat
-3- pour réaliser l'eau chaude dans un ballon ECS externe.
-4- et il est possible que j'oublie d'autres modes, suivant l'installation.

Un circulateur (qui est avant tout un moteur électrique)  est susceptible de disposer d'une sécurité thermique qui coupe son fonctionnement lorsque la température dépasse un certain seuil.

Alors c'est sûr je n'apporte pas de réponse  à votre angoissante question, mais je ne suis pas vétérinaire. Le vétérinaire lui n'interroge pas l'animal comme le fait le médecin avec l'humain. Il regarde l'animal dans les yeux (puis ailleurs) . C'est quelque chose qu'il est difficile de réaliser avec une chaudière, qui plus est par internet.

3

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Le circulateur est un DAB.

Il n'est pas couplé sur thermostat d'ambiance et il fonctionne en permanence. Mais, contrairement à ce que dit mon chauffagiste (ce n'est pas lui qui à l'époque a installé la chaudière), serait-il possible qu'il soit couplé à une sonde de sécurité qui se serait déréglée et qui couperait à 60° ? C'est pour ça que j'ai joint les schémas électriques.

Sujets pièces jointes

circulateur.jpg, 1.25 mb, 1200 x 1048
circulateur.jpg 1.25 mb, 20 téléchargements depuis. 29-12-2019 

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Bonjour,

S'il y a une sonde de sécurité, elle est interne au circulateur.

On est face à un modèle ancien qui a vécu.

Le vieillissement provoque des dilatations, déplacements de fils dans les bobinages, tout comme le vieillissement des veines provoque des varices dans les mollets.

Il ne serait donc pas surprenant que la température en dilatant une partie du rotor ou du stator bloque le circulateur.
De plus, le circulateur  -qui est une pompe- est monté sur des bagues en bronze pour assurer sa rotation. La partie tournante, le rotor, travaille dans l'eau du circuit. Si cette eau a été changée à plusieurs reprises sans qu'aucun additif de lubrification y ait jamais été ajouté, rien de surprenant à ce que des dépôts de tartre/boues, bloquent le circulateur.

Au vu de l'âge de ce circulateur (probablement une trentaine d'années) vous devriez envisager de le changer.

Le nouveau circulateur que vous poserez ne durera certainement pas aussi longtemps -en moyenne 7 ans-

5 Dernière modification par Primus (29-12-2019 14:30:25)

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Ce circulateur a l'âge de la chaudière : 12 ans.

J'ai ce souci si pour une raison ou une autre, j'arrête la chaudière et que j'effectue ensuite un démarrage à froid ou si j'augmente la température de chauffe (le thermostat est présentement réglé à la température de consigne, 50°, ce qui est suffisant vu la douceur relative des hivers). Par contre, l'autre jour, c'est vraiment par hasard que j'étais présent au moment où il s'est coupé ; pour une raison inconnue, la température a dépassé un peu les 60°.

Je précise également, je ne sais pas si ça a de l'importance, que le circulateur est branché en sortie.

vous ne trouvez pas la réponse a votre question malgré la richesse de ces forums? Une recherche s'impose! Autrement demandez un devis! Simple gratuit et sans engagement.

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Bonjour,

Primus a écrit:

Je précise également, je ne sais pas si ça a de l'importance, que le circulateur est branché en sortie.

De quel type de branchement s'agit-il ?
-1-électrique?   ou -2- hydraulique ?
L'eau/le liquide caloporteur doit entrer puis ressortir de la pompe/circulateur par un tuyau.

Le circulateur est muni d'un boîtier électrique . Si on enlève le couvercle du boîtier on voit trois fils qui partent vers la platine électrique de la chaudière . En théorie : un bleu qui est le neutre, un vert jaune qui est la terre et un autre fil d'une autre couleur, mais souvent marron qui est le fil amenant la phase depuis un thermostat situé dans une pièce ou un thermostat de sécurité situé sur la chaudière, voire les deux, branchés en série.

Après avoir disjoncté l'installation de chauffage ou retiré la prise de courant qui alimente cette installation, vous pouvez vérifier cet état tel que décrit. S'il y a plus de trois fils, notez leur couleur et d'où ils sont issus.

S'il n'y a que trois fils, reportez-vous au message précédent (dilatations et/ou boues dans le circuit).
Cette hypothèse est d'autant plus probable que vous évoquez une panne tant à froid qu'à très chaud.

7 Dernière modification par Primus (29-12-2019 17:32:37)

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Le circulateur est branché en sortie d'eau de la chaudière vers le circuit. Ça ne m'avait jamais interpellé jusque aujourd'hui mais il est donc toujours plus chaud que si il était en retour.

Je précise quand même que les hivers n'étant plus très froids là où j'habite, ça fait des années que le thermostat n'est pas réglé plus haut que la température de consigne, 50° (robinets thermostatiques dans les pièces de vie réglés à 2.5). Dans la pratique, en fonction de la lecture du thermomètre de la chaudière : elle déclenche dès que la température est descendue entre 45° et 50° environ et atteint à peine 60° en fin de cycle de chauffe.

8

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Bonjour.

le fait que le circulateur soit monté en départ de chauffage n'as absolument aucune incidence ni dans son fonctionnement ni dans sa durée de vie. Le circulateur étant prévu pour fonctionner a des températures importantes en particulier sur les anciennes installation ou les températures de départ atteignaient facilement 90°C la plupart du temps.

Dans votre cas, ja diras que votre circulateur a atteint ses limites et presente des signes de faiblesse.

A mois que son branchement electrique soi câblée sur un thermostat qui coupe le courant a une température donné (jamais vu mais va savoir....) Dans tous les cas il n'y a pas de sécurité interne au circulateur.

9

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Pour l'instant ça fonctionne toujours (mon chauffagiste reprend le 2 janvier et je verrai bien ce qu'il va dire). Et contrairement à ce que j'avais écrit dans mon premier message, si il dépasse 60° et qu'il se coupe, il redémarre tout seul dès que la température est descendue. Possible, comme je l'ai lu sur Internet, que dans le boîtier électrique de la pompe il y ait une sonde de sécurité qui se soit déréglée au fil du temps. Car le circulateur n'est pas couplé sur le thermostat d'ambiance (installé en TOR sur la chaudière), qui est d'ailleurs sur Off puisqu'il n'a jamais fonctionné correctement.

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Bonjour,

160 et 72 alimentent la phase du circulateur.

Le Thermostat d'Ambiance est en théorie branché sur 72. S'il était placé sur OFF, le circulateur ne fonctionnerait pas . Soit le TA a été placé contre le mur et n'a jamais été branché, soit il a été shunté dans son boitier ou sur la chaudière.

Il est possible qu'il y ait en interne à la chaudière un Thermostat de Sécurité à l'emplacement 160 qui coupe le fonctionnement du circulateur lorsque la température dépasse un certain seuil (chez vous 60°C) . Cela se pratique dans les crèches ou les maisons où les personnes risquent de se brûler si elles entrent en contact avec des radiateurs trop chauds. 

Pour le reste, j'en reviens au vieillissement et à l'usure du circulateur.

Mais c'est une excellente occasion d'apprendre à connaître votre installation.

11 Dernière modification par Primus (01-01-2020 16:02:08)

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Le thermostat d'ambiance, un Delta Dore D10, est branché en 11 et 12 comme il se doit. Mais il y a un problème d'hystérésis que je n'ai jamais su résoudre. En commutant le récepteur sur OFF, ça fait office de by-pass (c'est comme ça depuis 6 ou 7 ans, quand je l'ai installé). La seule chose à laquelle il faut veiller c'est que la pile ne soit pas usée, sinon la chaudière se coupe.

De toute façon, un thermostat branché en TOR n'est pas, selon mon chauffagiste, une solution économique puisque selon la température en mi-saison, la chaudière redémarrerait souvent à froid (ou presque). J'avais pensé faire coupler le thermostat au circulateur mais il me l'a déconseillé me rétorquant que ce genre de modèle n'était pas fait pour des arrêts/démarrages fréquents.

Si il y a une sonde interne dans le circulateur (ce que je saurai maintenant très vite), elle s'est forcément déréglée au fil des années puisqu'elle ne coupait pas avant ces derniers temps, et que 60° en fin de cycle, c'est de toute façon vraiment pas assez lorsqu'il fait très froid dehors. Je rappelle que le thermostat est juste réglé à la température de consigne (50°).

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Bonjour,

Primus a écrit:

Le thermostat d'ambiance, un Delta Dore D10, est branché en 11 et 12 comme il se doit. Mais il y a un problème d'hystérésis que je n'ai jamais su résoudre. En commutant le récepteur sur OFF, ça fait office de by-pass (c'est comme ça depuis 6 ou 7 ans, quand je l'ai installé). La seule chose à laquelle il faut veiller c'est que la pile ne soit pas usée, sinon la chaudière se coupe.

Je rappelle que le thermostat est juste réglé à la température de consigne (50°).

Je ne voudrais pas être moqueur mais si vous avez installé ce thermostat tel que décrit en deux parties à liaison radio avec un émetteur et un récepteur, et qu'il n'a jamais fonctionné, ceci depuis 7 ans, alors même que vous devez en remplacer les piles,  vous auriez dû le désinstaller ou faire appel à un électricien professionnel équipé d'un multimètre pour vérifier votre installation.

Il est probable (avec le descriptif que vous nous présentez un peu plus approfondi) que votre problème de circulateur provienne de votre Delta Dore D10 dont les composants/capteurs ont vieilli . En effet, si vous êtes obligé d'en remplacer les piles pour assurer un fonctionnement correct de votre chaudière, cela signifie que le Delta Dore D10 agit (même si c'est à votre insu).

D'autre part, si votre thermostat "eau de chaudière" est réglé à la température de consigne de 50°C, l'amplitude ne dépassant pas 5°C (donnée théorique) pour un produit neuf, le thermomètre ne devrait pas dépasser 55°C . S'il monte au delà de 60°C, il y a dérive due au vieillissement du thermostat de chaudière qu'il est grand temps de remplacer. Là aussi, la durée de vie est limitée. Une vingtaine d'années pour de très bons produits (Landis & Gyr, Siemens), un peu moins pour Honeywell, beaucoup moins pour des produits de l'extrême orient.

Tout en ayant perçu que ces thermostats mécaniques à cartouche de dilatation de cire sont sensibles à la corrosion et que les thermostats à capteur électronique sont eux sensibles aux pics de surtension de plus en plus fréquents au fur et à mesure de l'installation de panneaux solaires dispersés sur les toitures rurales.

13

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Votre remarque sur le thermostat de la chaudière m'interpelle mais m'amène à une interrogation. Entre le début du cycle de chauffe et la fin, la différence de température est quasi-constante : 10°. Par des journées où la température extérieure est d'environ 5°, la chaudière déclenche disons une dizaine de fois par heure. Mais si cette différence était comme vous dites de 5°, l'eau redescendrait plus vite à 50° et les déclenchements chaudière seraient plus nombreux, non ? Or, chaque année, je profite d'une journée où la température extérieure est d'à peu près 5° pour comptabiliser ne nombre de déclenchements à l'heure ; celui-ci est stable depuis 2011 (la première année de mon comptage) ce qui devrait vouloir dire que le thermostat n'est pas détraqué, il me semble ? À noter qu'il est possible aussi que le thermomètre intégré n'indique pas les bonnes valeurs. Allez savoir...

Pour ce qui est du thermostat d'ambiance, je ne sais quoi répondre. Il est correctement branché mais n'a jamais fait son travail lorsque la température définie était atteinte dans la pièce. À l'époque, mon chauffagiste, qui ne l'avait pas installé, m'avait dit que sur ces modèles d'entrée de gamme il pouvait y avoir des problèmes d'hystérésis (je ne savais alors pas ce que ça voulait dire) mais que de toute façon, les systèmes de coupure en TOR n'étaient pas économiques (comme je l'avais écrit dans un précédent message). Donc je n'ai pas jugé utile de le démonter puisque mis sur OFF ça n'entrave pas le bon fonctionnement de la chaudière.

Re : Arrêt du circulateur à une certaine température

Bonjour,

Cette fois vous vous êtes bien écarté de votre question de départ. Rassurant non !

La fiabilité et l'amplitude du thermostat chaudière dépend du produit. 5°C c'était une donnée pour du haut de gamme.