1

Sujet : évacuation EU pvc dans faux plafond et cloison possible?

Bonjour,

Je voulais savoir si on a le droit de faire passer les tuyaux d'évacuations de salle de bain dans un faux plafond et dans un doublage de mur, d'après le DTU. En sachant que ce serait encastré et non accessible dans le futur sans casser, est ce qu'il n'est pas préférable d'être en apparent ou est ce que l'on peut considéré que les raccords collés sont comme des sertissages et peuvent être encastré.
Avec la dilatation eau chaude, eau froide est ce que dans le temps on ne peux pas avoir de problème si c'est encastré?

Merci de vos réponse.

vous ne trouvez pas la réponse a votre question malgré la richesse de ces forums? Demandez un devis! Simple gratuit et sans engagement.

Re : évacuation EU pvc dans faux plafond et cloison possible?

bonjour

C'est quelque chose qui se fait couramment, il faut par contre veiller à ne pas faire de pont thermique si c'est le long d'un mur extérieur et apporter un soin particulier aux collages qui seront inaccessibles, mais si c'est bien fait il n'y a pas de problèmes.

JR

Re : évacuation EU pvc dans faux plafond et cloison possible?

Merci pour votre réponse.
Pendant que j'y suis, est ce qu'il y a une distance réglementaire à respecter entre les chutes d'evacuations et le tableau electrique?

4 Dernière modification par Emile (10-02-2015 23:05:12)

Re : évacuation EU pvc dans faux plafond et cloison possible?

Bonsoir,

le D.T.U. est complexe et je ne le connais pas par cœur, il distingue notamment les chapitres consacrés aux évacuations et ceux à l'adduction d'eau de ceux dédiés au passage des canalisations...

Passer des conduites d'évacuations en 80 ou en 100 dans les doublages, avant cloison (style placo) se fait couramment.
Il faut assurer sur le collage et l'emboitement des PVC (je vous conseille de gratter les emboitures au papier de verre pour créer des reliefs où la colle agrippera avant collage, parce que ça tient plus longtemps et que c'est ce que peux vérifier l'assurance en cas de dégâts puisque ça fait partie des règles de l'art.).

Les conduites d'eau c'est autre chose. On peut aussi les faire passer dans les cloisons et ça se fait aussi couramment. Il ne faut aucun raccord démontable ou soudure non accessible.
Personnellement -en tant que plombier, je préfère l'apparent big_smile- mais ce n'est pas dans l'esthétique actuelle et ça se fait très bien aussi. Juste assurer l'accessibilité et bien travailler pour ne pas avoir à y revenir.

Oui, il faut se méfier des dilatations (donc ça joue sur la longueur et le mou des conduites, mais aussi sur le nombre et l'emplacement des points de fixation) et des ponts thermiques (une différence de température entre une partie et l'autre du circuit créera de la condensation, eau liquide qui humidifiera votre cloison dans un emplacement peu aéré). Le mieux c'est de gainer les deux conduites et de s'assurer qu'elles ne rentrent pas en contact direct avec l'isolant, le mur ou toute autre partie susceptible d'être plus froide ou plus chaude.
A la question de savoir si elles passent devant ou derrière l'isolant, j'aurais tendance à répondre devant, pour éviter qu'elles ne gèlent, que la condensation s'accumule dans l'isolant s'il n'est pas respirant et les rendre vaguement plus accessible.

Pour le tableau électrique, c'est plutôt la norme électrique NF 15-100 que j'irai consulter.
Elle précise apparemment qu'une Gaine Technique de Logement (GTL) doit être implantée dans le cas d'une rénovation impliquant un remaniement des cloisons.

La GTL est un espace de 60 cm de large, 20 cm de profondeur, haut du sol au plafond, dans lequel rien d'autre ne doit passer hormis des câbles et l'appareillage électrique.
La NF 15-100 n'est pas forcément plus précise que le D.T.U. "plomberie" sur le sujet, mais il est clair qu'il sous-entend qu'il est indispensable  de s'assurer qu'en aucun cas de l'eau sous forme de projection ou de condensation ne viendra s'infiltrer sur l'installation électrique.

Autrement dit, on peut peut-être techniquement passer une conduite à l'arrière distante de 21 cm du tableau dès lors que l'on s'assure qu'elle sera séparée par un isolant étanche à l'eau, un coffrage étanche.
Cela dit, si vous aviez moyen, je crois qu'il est préférable de déplacer le tableau ou dévier  un peu la canalisation.


Je suis sûr de mon coup, sauf pour le tableau. Ce que je vous décris à ce sujet n'a rien de définitif, n'est pas formel et n'est pas à prendre à la lettre. Je me renseigne sur le sujet auprès de personnes plus compétentes.