Sujet : Aérateurs à membrane

Bonjour à tous,

Nouvellement inscrit sur le forum, je serais heureux de discuter avec vous de mes projets de travaux. Déjà merci pour tous les conseils utiles que j'ai pu y trouver au fil des discussions !

J'habite en Isère, à un peu plus de 1000m d'altitude et suis en pleine transformation d'une maison que j'ai achetée il y a bientôt 3 ans. Je souhaiterais si possible avoir votre avis sur le schéma de plomberie sur lequel je planche en ce moment. Je me permettrai de vous le soumettre d'ici quelques jours, dès que j'aurai réussi à faire un plan lisible.

En attendant, je me pose une question sur la ventilation primaire : jusque-là, elle était réalisée uniquement au moyen de deux clapets aérateurs à membrane Nicoll, installés sur deux colonnes pvc de 100 assez proches l'une de l'autre et qui montaient jusque sous l'écran de sous-toiture, entre deux chevrons, mais sans dépasser de l'écran et donc sans dépassement sur le toit. Il n’y avait pas de chatière sur le toit à cet endroit pour favoriser l’aération de la sous-face de la toiture. Le haut des clapets était noyé dans la laine de verre posée en rampants entre les chevrons, sans même qu’une poche d’air ait été ménagée autour... Les autres descentes de canalisation de la maison n'étaient pas pourvues d'aérateurs, mais c'était des tuyaux de 50 (cuisine, douche...). Ci-après une photo pour illustrer (j'ai réduit pour l'instant la hauteur du tube pvc à cause des travaux, auparavant il montait jusque sous l'écran noir).


J'ai découvert tout cela pendant mes travaux de dépose des plafonds rampants et de l'isolation existante. Ca peut sembler étrange et je ne comprends pas comment, mais cela fonctionnait plutôt bien : en plus de 2 années complètes d'occupation avant que je ne commence mes travaux, je n'ai jamais senti la moindre odeur de refoulement nulle part dans la maison, avec l’avantage de ne pas avoir de problème d’étanchéité puisque l’écran de sous-toiture n’était pas traversé. Pas de siphonnages ni de gargouillis non plus.

Du coup, pour ne pas changer quelque chose qui marchait, je pense, dans mon nouveau schéma d’évacuation, reproduire ce qui existait. L’isolation entre chevrons sera réalisée en laine de bois mais je ferai attention à laisser une poche d’air conséquente autour des clapets. Le seul problème que j’identifie, c’est que si un jour les clapets se détériorent (d’ailleurs, quelle est leur durée de vie en général et y en a-t-il de plus fiables que d’autres ?), il ne sera pas très pratique d’y accéder (c’était déjà le cas jusqu’ici), il faudra que je soulève les tuiles, que je découpe l’écran de sous-toiture avant de pouvoir réparer ou changer le clapet, puis que je répare l'étanchéité…

2ème possibilité : je monte les clapets de quelques centimètres, traverse l’écran de sous-toiture, mais le haut des clapets va alors toucher le dessous des tuiles qui ne sont qu’à 2cm au-dessus de l'écran et ça va très certainement favoriser la formation de condensation avec le risque d'entraîner des infiltrations le long des conduites pvc et donc dans l’isolation en laine de bois malgré l’étanchéité, ce qui serait vraiment très mauvais.

Et dernière idée : je réduis la hauteur des descentes, fait un trou dans le mur vertical en parpaings juste sous le rampant à la hauteur du clapet, installe une petite grille d'aération discrète à l'extérieur tout en haut du mur, donc bien protégée des intempéries par l'avancée de toiture. Intéressant mais pas terrible pour l'étanchéité à l'air de la maison que je suis en train de très sérieusement renforcer.

Bref, j’hésite un peu sur la marche à suivre !

Quelle est votre expérience sur le long terme de ces clapets et avez-vous déjà rencontré des installations identiques à la mienne ?

Précision : je compte installer des descentes verticales spiralées Chutunic, pour limiter le bruit des évacuations (celle des wc de l'étage descend derrière la contre cloison de la salle à manger !) et réduire le risque de siphonnage dans le réseau.

D'avance merci et bonne journée !

Sujets pièces jointes

Attachment icône PXL_20221118_155540967.jpg 2.72 mb, 3 téléchargements depuis. 19-11-2022 

Si la montagne ne vient pas à toi, va à la montagne !

vous ne trouvez pas la réponse a votre question malgré la richesse de ces forums? Demandez un devis! Simple gratuit et sans engagement.

Re : Aérateurs à membrane

Bonjour.

Les clapets n'on pas de duré de vie defini, ils peuvent durer 1, 10 ou 100 ans nul ne peu le savoir, le clapet en lui même ne s'abime, pas seule le membrane se dessèche ou se détériore laissant remonter les odeurs.

Normalement toute installation, doit avoir au moins une ventilation primaire mais vous n'êtes pas l'installateur et vous avez trouvé une installation qui fonctionne correctement, pourquoi vouloir changer.

Contrôlez le membrane en dévissant le capuchon, si c'est en bon état laissez, tel que c'est.
En utilisant du chutunic pour les descentes des toilettes, vous réduisez la vitesse de la décharge, toute ai laissant une colonne héliocoïdale en centre le la chute ce qui réduit les besoins d'aération.

Re : Aérateurs à membrane

Bonjour El-Homari, merci beaucoup pour votre réponse !

C'est une maison récente (2014) et je ne sais donc pas pourquoi aucune "vraie" ventilation primaire n'a été réalisée à la construction. La ventilation par clapets à membrane fonctionnait bien jusqu'à présent et comme je le disais, le plus simple serait évidemment de garder ce principe, même si je change les colonnes de place, avec toutefois le problème de la difficulté à y accéder en cas de problème une fois que tout sera encastré.

Si je me pose quelques questions, c'est parce que je fais tout de même en ce moment des modifications très importantes au niveau de l'isolation et de l'étanchéité à l'air.

Jusqu'à aujourd'hui, il y avait des trous importants partout dans la charpente. Par exemple, il y avait une fente de 2cm de haut sur 55cm de large qui donnait sur l'extérieur en bas du rampant entre chaque chevron et l'air (ainsi que les rongeurs, les insectes...) entrait à gogo par tous ces interstices, situés juste à côté des clapets, ce qui permettait certainement leur bon fonctionnement. De plus, il n'y avait aucun pare-vapeur, à part le papier kraft de la laine de verre.
Après mes travaux, la maison sera extrêmement étanche à l'air : fermeture de tous les interstices et entrées d'air parasites qui ruinent l'efficacité de l'isolation, pose d'un vrai frein vapeur, utilisation de laine de bois beaucoup plus dense et serrée, collage entre eux des lés de l'écran de sous-toiture... Il serait donc logique que les clapets ne soient quasiment plus alimentés en air et qu'ils ne fonctionnent plus ou de façon très dégradée.

D'où mon questionnement sur le "Comment être sûr que ça fonctionnera aussi bien après travaux"' et ne pas avoir à y revenir ensuite.

Après y avoir réfléchi à nouveau, je pense que je vais me débrouiller pour :

- faire monter l'un des clapets jusque sur le toit et y installer une tuile à douille (que j'ai déjà en stock)
- réaliser un  passage d'air en façade au niveau du 2ème clapet, avec une bonne étanchéité à l'air tout autour.

Tout cela, associé aux colonnes principales en Chutunic, devrait me garantir un fonctionnement correct et surtout durable dans le temps !

Bon après midi,

Pascal

Si la montagne ne vient pas à toi, va à la montagne !

4

Re : Aérateurs à membrane

Pour la sortie en toiture c'est ok.
Pour la sortie en façade je suis perplexe, les remontées acides bouffent tout sur leur passage, les clapets ne permettent pas les remontés, ils permettent  seulement les entrées vers la chute

Vous avez la possibilité de créer une coffre étanche pour abriter la fin de chute ou l'aire serais aspiré dans la maison, puis poser une grille de ventilation permettant d'accéder au clapet et a l'air de rentrer vers la chute.

Sous condition que votre configuration le permette.

5 Dernière modification par pascal38 (21-11-2022 21:15:28)

Re : Aérateurs à membrane

Bonsoir Darius, merci pour votre conseil. Toutefois, je ne suis pas sûr d'avoir bien compris le concept pour le coffre étanche. Est-ce que vous voulez dire que le clapet prendrait son air à l'intérieur de la maison et non à l'extérieur ?

A l'endroit de la nouvelle colonne, il y aura une isolation intérieure d'au moins 15 cm d'épaisseur, puis le bâti support du wc, donc si cela correspond à votre idée, je pourrais en fait faire remonter la colonne directement derrière le coffrage du bâti-support avec 2 coudes à 45°, puis poser une grille horizontale sur le dessus du coffrage du bâti ? Je pourrais même faire en sorte que le dessus du coffrage soit totalement démontable pour avoir un large accès au clapet en cas de souci.

Pour plus de compréhension, je viens de faire un petit croquis, j'espère qu'il sera compréhensible, je ne suis pas un as du dessin !

A votre avis, est-ce viable ? Et autre question, quand la membrane du clapet se soulève, il n'y a pas de bruit d'aspiration de l'air ou bien on n'entend pas l'eau descendre dans la colonne ? Enfin, on risque du coup d'entendre plus le bruit du remplissage du réservoir à cause de la grille.

Ci-joint également une photo plus large, on voit l'emplacement du futur wc, centré sous le Velux, avec la colonne qui descendra à droite (ce ne sera pas celle qui est sur la photo, je vais la remplacer).

Sujets pièces jointes

Croquis clapet derrière bâti-support.jpg, 870.27 kb, 2087 x 2727
Croquis clapet derrière bâti-support.jpg 870.27 kb, 13 téléchargements depuis. 20-11-2022 

Photo config wc avec Velux.jpg, 1.03 mb, 2046 x 2268
Photo config wc avec Velux.jpg 1.03 mb, 10 téléchargements depuis. 20-11-2022 

Si la montagne ne vient pas à toi, va à la montagne !