Bonjour.


C'est avec beaucoup de regret que j'annonce ma démission en tant que participant et modérateur.

Mon blog personnel, ma vie professionnelle et familiale ne me laissent plus assez  de temps de venir accompagner les utilisateurs de ce site.

Depuis 2013, avec mes 3600 contributions j'ai partagé mes connaissances, aidé des personnes, j'ai passé des bons moments et parfois j'ai fait passer la vie du forum avant la mienne, j'espère sincèrement qu'un nouveau arrivant ou la personne qui me remplacera sera aussi dévoué que je l'ai été.

Je me reserve le droit de passer occasionnellement, je demande donc a l'administrateur de laisser mon compte ouvert mais supprimer mes droits de modération.

Je souhaite a tous une bonne continuation et n’hésitez pas a utiliser les moteurs de recherche, de la façon suivante:
(votre recherche site:plombiers-reunis.com)
qui vous apportera une réponse dans la majorité des cas.

Bonne continuation☺☻

Bonjour.

je conditionnerais le fonctionnement du circulateur 23 de manière différente.

Au lieu de le piloter par la température du bouilleur, je l'aurais piloté par la température des fumée pour s’assurer que le bouilleur ne risque pas de vous voler les calories accumulés dans le ballon tampon.

Imaginez le cas de figure suivant:

Votre ballon tampon est rempli d'eau a 75°C et le feu s’éteint progressivement, l'eau continuera de circuler jusqu’à que la température baisse sous les 60°C.

A 60° le thermovar se fermera mais le circulateur continue de boucler l'eau dans le bouilleur jusqu’à que le température de seuil soit atteinte.

En pilotant le circulateur 23 avec la température du conduit des fumés vous êtes sur de ne pas décharger l’énergie du ballon tampon, en plus cela peut garantir une température minimale dans le conduit, qui évite aussi la formation de bistre.

De mémoire je crois que la température du conduit doit être d'au minimum 180°C (Information a confirmer car le bois n'est pas ma spécialité), il suffit de trouver une thermostat avec bulbe déporté prévu a cet effet ça coute un vingtaine d'€...

Sinon le fonctionnement me parait bien, "bien sur" a force de corriger des schémas (le votre sera certainement le dernier) je fini certainement par oublier des trucks, si quelqu'un d'autre peut confirmer....

Oui comme ceci.

schema-bois.jpg

Mais il est encore possible d'améliorer en supprimant tous les zig-zag

4

(2 réponses, dans Café du site)

Je ne suis pas bien sur d'avoir compris votre question.

Mais si j'ai bien compris il s'agit des absorbeurs de dilatation, sur les grandes lignes les tuyaux se dilatent sous l'effet de changement de température, les coudes permettent d’absorber cette dilatation.

Bruit de sirene de bateau, corne de brume, ou autre semblable.

Les problèmes ont été abordés a plusieurs reprises, il semble que ce soit un reglage du débit gaz ou alors de la ventilation de la ventouse.

https://plombiers-reunis.com/search976127118.html

Bonjour.

@ protestant90

Alors le thermovar est bien placé, du moins a ma connaissance, en effet il empêche l'eau d revenir dans le bouilleur a une température trop basse, le role que vous lui attribuez est le bon, mais regardez dans tous les schémas que vous désirez il le montage est identique, l'eau froide du chauffage doit un moment ou en autre revenir vers le bouilleur pour être réchauffe.

Le thermovar se charge de se maintenir a sa température, il agit comme une vanne thermostatique.
en conséquence il existe des thermovar de diverses températures,( 60 - 65 - 70°C et plus), en effet pour le bois la température minimale de retours est de 60°C

Il ne s'agit pas d’être têtu au autre, comme vous dites, négocier est la meilleure solution et ensemble nous savons plus que moi ou vous tout seul dans notre coin.

@ jejeremz

Calefi est une référence dans le materiel de chauffage et de plomberie, je pense que leurs conseils doivent être au moins aussi bons que leur materiel, et je ne vais pas les contredire.

Pour les conditions de fonctionnement des vannes trois voies, non ce n'est pas possible au risque de bloquer la circulation du bouilleur et provoquer une surproduction  voici comment:

en cas de retour des radiateurs assez chaud, la vanne trois voies des radiateurs risque de prélever une quantité minuscule d'eau chaude et dans ce cas il n'y aura quasiment plus de circulation dans le bouilleur.

Il faut que votre bouilleur puisse avoir un circuit toujours ouvert, donc surtout pas de vanne qui ferme le circuit du bouilleur.

vous pouvez supprimer quelques composants, questions de limiter les composants superflus.

A savoir.

Vu que votre circuit de chauffage est indépendant  et est muni de son propre circulateur, vous pouvez faire comme ceci:
A l'aide de la vanne n° 27 vous orientez le flux vers la direction de votre choix soit le ballon tampon soir le ballon sanitaire.

Lé départ vers les radiateurs doit se faire depuis le haut du ballon tampon ou alors avec un té sur le tuyau qui alimente le ballon tampon, toutefois, une condition sur le départ des radiateurs doit être réalisé a l'aide d'un thermostat.
Il ne tourne que si le ballon sanitaires n'est pas en demande et si le haut  du ballon tampon (ou tuyau qui l’alimente) est chaud.

le piquage d'eau froide qui alimente la vanne  thermostatique du départ d'ECS peut se faire après le groupe de sécurité , ainsi vous économiserez un clapet anti-retour et les raccords qui vont avec.

Bonjour.

En effet le schéma présent est plus lisible.

Dans l'ordre a partir du compteur.

Le clapet anti-retour 8 ne sers a rien car le groupe de sécurité faisant déjà anti-retour.

Le vase d'expansion  9 doit être de qualité alimentaire et doit être raccordé entre le groupe et le chauffe-eau tel qu'il est raccordé il sers seulement a amortir des éventuels coups de bélier, il ne jouera pas son rôle d’absorbeur d'expansion.

Pour le reste ça me semble OK, je reprend la remarque de protestant et je ne vois pas ce qui cloche avec le thermovar, car il est bien placé après c'est juste une question de rotation, de toute façon nous validons un schéma de principe et pas le raccordement qui doit se faire sur place en respectant  le schéma de montage de chaque composant.


Optimisation

Des idées?

ericprose95 a écrit:

- puis elles se subdivisent en 4 colonnes de 26 mm de 6 m de longueur mais pour lesquelles aucune pente n'est possible (sous plafond) ; cette partie serait acceptable

- mais là ou ça se corse, c'est qu'elles distribuent des radiateurs vers l'étage supérieur (+1m) et vers le sol (-2m). J'imagine qu'à 13+6 mètres de la chaudière, l'effet thermosiphon ne doit plus pouvoir jouer. Est-ce que mon raisonnement est bon ?

Sans voir sur place, la configuration il est impossible de vous dire si ça la fait ou pas.
De toute manière 13 m de tuyau avec de la pente ascendant, cela crée déjà une bonne poussé, je ne dit pas que la totalité de l'installation va fonctionner mais si ça fonctionnais avant pourquoi pas maintenant.

Si la chaudière est a ventouse, il n'y a pas de soucis vu que son fonctionnement ne dépends plus de la dépression du local.
J'ai bien précise "chaudière a tirage naturel".

on peut dire aussi:

Chaudière a chemine
ou chaudière atmosphérique.

Mas dans les cas de chaudière ventouse, la question ne se pose pas.

Mea-culpa je n'avais pas vu cette vanne. du moins je l'ai zappé .

En effet c''st très bien comme vous avez dessiné.

Mais si toutefois vous pouvez faire un schéma plus lisible, question qu'on puisse lire la legende car mes yeux ma lâchent.