Passer au contenu du forum

Plombiers Reunis

Le forum du plombier


Ecrire une réponse

Ecrire une réponse

Composez et envoyez votre nouvelle réponse

Vous pouvez utiliser : BBCode Images Binettes

Tous le champs doivent être remplis avant d’envoyer ce formulaire, ou alors vous avez utilisé la fonction copier/coller qui n'est pas supporté par l'éditer de texte.

Information obligatoire pour les invités



Votre navigateur n'affiche pas les images, activez cette option dans les paramétres. Merci
Information obligatoire

Revue du sujet (plus récents en tête)

12

Bonjour,

pouvez vous insérer des photos ou modèles de disconnecteurs à surverse à utiliser, ceux installés par certains pro ou fabricants,e t enfin le mdèle à ne aps utiliser ?

Merci

11

Les couts

Tous les facteurs, rentrent en jeu pour la calcul du prix final.

Dans le cas d'une construction neuve, nous conseillons d'anticiper l'installation de la récupération d'eau de pluie, des économies substantielles sont a la clé.
Des kits tout prêts a l'installation existent deja, certains fabricants en ont fait leur spécialité.

Pour une installation basique a faire soi même les prix avoisinent les 2 000€ pour la totalité des composants.

Si ont passe par un installateur ce prix est necessaire rien que pour l'installation de la cuve souterraine, pour une installation complete les prix montent trés vite a 5 ou 7 K€, voir plus selon l'installation.


10

La signalisation de l'eau non potable

L’eau de pluie est une eau non potable, car contaminée microbiologiquement (principalement lors du ruissellement de l’eau sur le toit et dans la cuve de stockage) et chimiquement (pesticides dans la pluie, métaux par ruissellement sur le toit, etc). Elle ne respecte pas les limites de qualité fixées par le code de la santé publique pour les eaux destinées à la consommation humaine (dites "eaux potables").

À proximité immédiate de chaque point de soutirage d’eau de pluie et de chaque WC doit être implantée une plaque de signalisation qui comporte la mention "eau non potable" et un pictogramme explicite.

https://www.plombiers-reunis.com/Host/medias/1325874671-eaunonpotable.jpg


9

La dis-connection

C'est le point le plus important de cette réalisation, la sécurité des réseaux.
La législation oblige a que chaque installation soit munie d'une dis-connexion par surverse, aussi appelé dis-connexion par lame d'air, il s'agit tout simplement d'une discontinuité du réseau une obligation de non contact entre le deux types d'eau.

Voici un détail de cette dis-connexion, dés que je peut je posterais une image de cette dis-connexion réelle.

https://www.plombiers-reunis.com/Host/medias/1325265073-disconnectionsurverse.jpg

Je constate que très peut de fabricants respectent cette règle, ils utilisent a la place de cette dis-connexion, un appareil qui joue le même rôle et qui s’appelle un disconnecteur, il est visible sur l'image plus haut dans le sujet.

Ces qui fréquentent les différents forums sur la plomberie, peuvent s’apercevoir que la majorité des installateurs ne respectent pas non plus cette règle, ils utilisent le disconnecteur a la place, qui selon moi offre déjà une très belle sécurité.


8

Les pompes

En effet, il y a beaucoup de facteurs qui entrent dans le choix de la pompe (et sa capacité, sa taille …) dont vous aurez besoin de prendre en compte de manière à ce que votre système délivre une quantité d'eau suffisante à votre utilisation.

Les types de pompes pouvant servir a cette utilisation sont nombreux:

Gestionnaire d'eau de pluie - C'est le cœur du système il gère l'eau contenue dans le réservoir, mais aussi la dis-connexion entre les deux réseaux, la qualité de cet appareil est a prendre au sérieux la sécurité du réseau d'eau potable en dépends, ainsi la capacité de l'eau délivré entre deux démarrages du gestionnaire est a prendre en compte aussi, plus grand est le ballon de sur-pression et plus importante est la capacité d'eau délivré.

Pompes de surface - Se limite a une pompe de surface , ne pas oublier d'installer un filtre sur l'aspiration ainsi qu'un clapet de non-retour, cela empêchera la pompe de se désamorcer sans arrêt, tous les composants nécessaires a l’automation du système doivent être installés séparément ainsi que la sécurité manque d'eau.
Si l'ont se donne les moyens il est possible de monter un système plus performant que ces existants dans le commerce.


Pompe immergée - C'est le même principe que les pompes de surface, mais elle est installé a l’intérieur de la réserve, ce qui peut être beaucoup plus contraignant en cas d'intervention, mais sont fonctionnement est plus performant que les pompe de surface.


7

L'aspiration de l'eau dans la cuve

Pour aspirer l'eau dans la cuve il y a plusieurs possibilités:

  • Aspiration a un point fixe avec un tube rigide.

  • Aspiration avec un tube souple avec un flotteur au bout, permettant l'aspiration de la totalité de l'eau contenue dans la cuve.

  • Puis ma méthode préféré, l'aspiration entre deux eaux, (n'aspire pas la totalité de l'eau).

    • Pour réaliser ce type d'aspiration, il faut utiliser un tube souple pour aspirer l'eau, avec un flotteur, la crépine doit avoir un poids léger permettant de faire plonger la crépine, celle-ci doit être retenue par le flotteur, ainsi l'aspiration se fait a 10 cm (selon les préférences), ce qui empeche l'aspiration d'eventuelles impuretés flottantes.


6

Les filtres

La filtration d'eau (telle que l'osmose inverse ou l'ultrafiltration) peut enlever des microbes pathogènes. En effet, alors que l'eau de pluie est totalement pure de base, elle peut être souillée lors de la récupération ou par la collecte de particules dans le ciel pendant qu'elle tombe sur nos têtes.

Tandis que l'eau de pluie ne contient pas de chlore , il est possible que votre eau de pluie soit contaminée par des polluants aéroportés présent dans le ciel ou tout simplement sur vos toits. Le risque peut-être assez important surtout en zone urbaine ou industrielle.

La filtration de l'eau de pluie pour qu'elle soit efficace doit donc être réalisée à plusieurs niveaux, d'abord, il faut veiller au bon entretien des gouttières et de la toiture.
Pour les couvertures en tuiles, nous conseillons un traitement préalable avec un produit anti-mousse pour  toiture (dans ce cas il faut bien rincer le toit avant récupération).

Pour filtrer deja les grosse impuretés il faut utiliser des crapaudines. Ensuite on peut utiliser des carrés de mousse de filtration (type mousse filtrante), certains ont fabriqué eux même ces filtres, avec des pots de fleurs ou des bassines plastique, ce qui permets deja de récupérer les particules les plus fines.


5

Les cuves de récupération d'eau de pluie

Il existe deux type de cuves de stockage.

  • Les cuves plastique.

    • Avantages

      • Certes, elles sont pratiques, il suffit de creuser le trous puis les enterrer, enfin en théorie.

      • Possibilité de relier plusieurs cuves entre elles pour accroitre la capacité de stockage.

      • Fiabilité, ne se fissure pas, donc pas de risques de fuites.

      • Légèreté, facilité de manutention lors de l'installation.

      • Se salit très peut, et est facile a nettoyer.

    • Inconvénients

      • Dans les sol très humides, le cuves remontent naturellement, il est donc necessaire de réaliser un socle en béton avant de poser la cuve.

      • Préserve l'acidité de l'eau, ce qui est un point négatif, pour les canalisations.

      • Afin de combler l'inconvénient de l'acidité de l'eau certains utilisateurs ajoutent deux blocs de béton a l’intérieur de la cuve.

  • Les cuves en béton

    • Avantages

      • Que le sol ou est installé la cuve soit stable ou trais humide, une fois la cuve en place, elle ne bouge pas.

      • Le béton supprime naturellement l'acidité de l'eau, donc l'eau stocké dans une cuve béton sera moins agressive pour les canalisations.

    • Inconvénients

      • Difficulté de transport et d'assemblage pour les cuves préfabriqués.

      • Les cuves peuventt être maçonnés sur place, en plus du terrassement il faut plusieurs jours pour réaliser une cuve.

      • Difficulté d'obtenir une étanchéité parfaite.

      • Possibilité de fissures avec le tassement de la terre.

Le volume necessaire de la cuve a installer

Plusieurs facteurs, sont a prendre en compte pour le calcul de la capacité de la cuve.

  • Premièrement il faut calculer quelle capacité d'eau tombe sur votre toit a l’année, selon votre région.

  • Ensuite il faut calculer les besoins en eau, selon les personnes dans le foyer, la surface totale du jardin a arroser.

  • Les besoins en eau pour le lavage de voitures.

  • Etc....

[box]Ici nous allons simplifier, car la récupération d'eau de pluie n'est pas notre spécialité, donc on fourni a nos lecteurs une feuille de calcul qui se chargera de calculer la capacité de la cuve a la place du lecteur.[/box]

Pour ces qui veulent un calcul plus précis, prenant en compte la pluie tombant en chaque région il suffit d'imprimer cette image et faire les calculs a la main, sinon téléchargez le fichier ci dessous.


4

Les schémas des installations

Il existe plusieurs possibilités d'installation, donc voici les schémas.

Image prise sur pluvieau, je pense qu'ils ne vont pas me faire un procès a cause de droits d'auteur.

https://www.plombiers-reunis.com/Host/medias/1325192043-recuperation-eau-de-pluie.jpg

Ci après un autre schéma avec basculement de l’alimentation eau de pluie vers eau de ville, pris sur le catalogue tour-energie.

http://www.plombiers-reunis.com/blog/data/images/formation-de-reseaux/schema-recuperation-eau-de-pluie.png


3

La réglementation
Les récupérateurs d'eau de pluie, ne doivent pas être installées ou bricolés a la légère, ce type d'installations peut entrainer des graves conséquences, pour les utilisateurs et pour les voisins en cas d'installations collectives, donc il ne faut en aucun cas prendre ces installations a la légère.

Auto constructeurs et bricoleurs de fin de semaine.

Bien que beaucoup d’auto-constructeurs réalisent eux mêmes ses propres installations, bien souvent sans respecter certaines règles primordiales de sécurité, par ce dossier nous attirons l'attention de chacun de ces installateurs, sur les risques encourus avec ces installations.

Fabricants et vendeurs de suppresseurs grand public.

J'ai moi même constaté dans certains magasins de bricolage des suppresseurs non  homologués pour l’utilisation de l'eau de pluie, être vendus a cette fin, or la législation oblige  que la dis-connexion entre le réseau d'eau de pluie et d'eau potable doit se faire par sur-verse, de manière a que les deux eaux (pluie et eau potable)  ne puissent jamais entre en contact, ce qui n'est pas toujours le cas des boitiers de gestion.

Il m'est arrivé de demander conseil a un vendeur sur le sujet, je me suis présenté en tant que bricoleur disant que je voulais un suppresseur avec gestion automatique pour mon installation d'eau de pluie que j'envisageais de réaliser.

Le vendeur m'a répondu que: l’enseigne ne commercialisait pas ce genre d'appareils, mais un suppresseur basique avec un by-pass réalisé avec des vannes ferais parfaitement l'affaire pour un cout modique par rapport a l'appareil dédié, cette réponse confirme donc les soupçons que j'avais déjà, certains vendeurs son tout simplement incompétents ou alors ils ont des objectifs fixés ou alors les fabricants ne visent pas la sécurité mais les faibles couts.

En cas de problème, c'est l'installateur qui est fautif car il a installé des appareils non adaptés, il ne pourra en aucun cas se retourner vers qui que soit, malgré que le fournisseur n'a rien fait pour l'empêcher de faire une installation qui ne réponds pas aux législations en vigueur, tous ce qui veulent c'est vendre.... Les temps sont durs.....


Pour la législation elle est téléchargeable ci dessous.




PunBB.INFO - расширения и темы на заказ

Généré en 0,028 secondes, 81 requêtes exécutées